ÉTUDIANTS À LA UNE

20171019-McGill.jpg

Réaliser un semestre à l’étranger : les apports professionnels et personnels

Les 22 étudiants IAE FRANCE prenant part au partenariat avec McGill arrivent à la moitié de leur semestre, ce qui rime avec la période des mid-terms exams qui met en suspens leur exploration du Canada. A mi-chemin entre leur arrivée et leur départ, ils portent un regard sur les apports de cette expérience et nous partagent leurs impressions.

Première université du Canada, McGill University est reconnue à travers le monde entier et a accueilli sur ses bancs de nombreuses personnalités, notamment le premier ministre Justin Trudeau. Si le prestige de l’université d’accueil à motivé bon nombre des étudiants à participer à l’échange, cette expérience est aussi très riche professionnellement et humainement parlant.

Illustrées dans un précédent article, les méthodes d’études canadiennes sont très différentes de celles suivies en France. Pour Vincent (IAE REUNION), « cette expérience va m’apporter une autonomie dans l’exercice de mes tâches qui pourra m’être très utile dans le monde du travail, ainsi qu’une plus grande maîtrise de la langue anglaise». Les opportunités présentes sur le campus de McGill, à travers les associations, les meetings et la pluralité des profils des étudiants, mais également dans la vie Montréalaise sont très larges. « Nous sommes ici plus facilement confrontés à des groupes internationaux et des structures étrangères, ce qui peut nous donner d’importantes possibilités professionnelles à l’international. » confie Nolwenn (IAE GUSTAVE EIFFEL). « Le Canada, et ses coutumes anglo-saxones, est aussi un pays de tous les possibles au niveau professionnel puisqu’il porte plus d’importance à l’expérience humaine qu’au passé universitaire. Cela peut nous ouvrir de nombreuses portes ! » ajoute Anne (IAE LILLE).

Ayant d’ores-et-déjà le goût de la découverte et du voyage, nos étudiants voient dans ce partenariat la chance de se constituer un réseau professionnel et accéder à des opportunités de carrière internationale. Ils n’en oublient pas non plus le réseau IAE FRANCE, développé au sein des diplômés expatriés « IAE France est un réseau soudé auquel je ne me sentais pas particulièrement appartenir auparavant. Je suis ravi d’en prendre conscience à l’étranger, où il est également très important! » précise Mathieu M. (Toulouse School of Management).

Les 22 étudiants sont unanimes sur l’enrichissement personnel auquel donne lieu cette expérience. Passer plusieurs mois à l’étranger, qui plus est hors Europe, demande des qualités d’adaptation et permet d’appréhender les choses sous un nouvel angle en faisant face à un nouveau mode de vie et une nouvelle culture. « Une expérience comme celle-ci permet de se faire plein de souvenirs, des amis, de gagner en confiance en soi, en indépendance et en maturité. » s’enthousiasme Linda (IAE GUSTAVE EIFFEL) qui ajoute également : « Cette expérience à l’étranger permet d’ouvrir son esprit sur le monde, d’améliorer son anglais et de sortir de sa zone de confort. Avec des repères différents, on apprend à mieux connaître les autres mais également soi-même. »

Au travers de tous ces aspects, il semblerait que ce partenariat soit une riche expérience positive !

Retrouvez les articles précédents sur notre blog :

Pour suivre les aventures canadiennes de cette première promotion d’étudiants dans le cadre du partenariat IAE FRANCE / McGill, rejoignez-les sur :

Facebook : www.facebook.com/iaefrancemcgill
Instagram :@iaefrance.mcgill
Snapchat : @ iaefrancemcgill

Etudiants MCGILLRéaliser un semestre à l’étranger : les apports professionnels et personnels

Join the conversation