image

EXPERTS EN MANAGEMENT




La grande disparité des réponses des multinationales du CAC 40 à la crise – The Conversation



La crise sanitaire mondiale déclenchée par le Covid-19 soulève de nombreuses interrogations pour les entreprises multinationales du CAC 40 qui jouent un rôle moteur dans l’économie française, notamment dans les secteurs de l’industrie, de l’énergie, de l’automobile, de la pharmacie, des services, de l’agroalimentaire et du luxe.

Sous l’impulsion de la globalisation, ces grands groupes ont fortement investi sur les marchés internationaux si bien que leurs activités de recherche et développement, de production et de marketing sont désormais localisées dans les économies matures et émergentes.

Aujourd’hui, la situation provoquée par le Covid-19 est susceptible de remettre en cause leurs stratégies et leurs modes de fonctionnement et il paraît dès lors intéressant de s’interroger sur leurs réactions face à cette pandémie.

Un constat en demi-teinte

Nous avons mené un travail de recherche visant à identifier les réponses des multinationales françaises face à la propagation mondiale du Covid-19.

Il a pris la forme d’une étude qualitative fondée sur l’examen systématique des réactions annoncées sur les sites Internet des 40 entreprises françaises cotées au CAC 40. La période d’observation s’étend du 12 mars 2020, date de déclaration de la pandémie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au 10 avril 2020.

L’analyse des données collectées met en relief la diversité des réponses qui sont apportées par les multinationales du CAC 40. Nous avons identifié quatre groupes de multinationales :

  • Les multinationales « citoyennes » faisant preuve de générosité (15 entreprises) ;

  • Les multinationales tournées vers la continuité de l’activité (10 entreprises) ;

  • Les multinationales orientées vers l’innovation (5 entreprises)

  • Les multinationales n’ayant pas annoncé de mesures spécifiques face au Covid-19 (10 entreprises).

Les multinationales « citoyennes » faisant preuve de générosité

Ces 15 multinationales ont mis en place des mesures variées qui concernent leurs parties prenantes (salariés, clients, fournisseurs, actionnaires), mais aussi d’autres organisations comme les structures médicales, associations, organisations non gouvernementales (ONG).

Elles offrent des protections particulières à leurs salariés (par exemple, le paiement des salaires et une couverture santé durant la crise) et des garanties spécifiques à leurs clients et à leurs fournisseurs, notamment pour répondre à leurs besoins de trésorerie.

Lire la suite de l’article sur The Conversation

Par Sabine UrbanProfesseur émérite, Université de Strasbourg et Ulrike MayrhoferProfesseur des Universités en Sciences de Gestion, Université Côte d’Azur – IAE Nice


Actus associées

Webinaire 06/10 – Episode 3. Ré-inventons nos espaces, nos modalités...

18 septembre 2020

La FNEGE, en partenariat avec IAE FRANCE et AUNEGe, membre de l’Université Numérique organisent un webinaire le 6 octobre de 17h30 à 19h30 sur le thème : “Réinventons le travail”...

En savoir plus

Banque, assurances et autres secteurs : réinventer le modèle coopératif...

14 septembre 2020

Xerfi Canal a reçu Eric Lamarque, Président du réseau IAE FRANCE et directeur de l’IAE Paris-Sorbonne, pour parler des valeurs du modèle coopératif. Une interview menée par Jean-Philippe Denis.

En savoir plus

Voir tout