PAROLES DE DIPLÔMÉS

photo_marie_baglione_iae_paris.jpg

Une ancienne étudiante de l’IAE de Paris crée son entreprise : Claudine Petite Maman


Présentez-vous rapidement.

Je m’appelle Marie, je suis bretonne, j’ai 26 ans et j’ai fait des études de droit avant de faire le MAE en apprentissage à l’IAE de Paris, en 2013-2014.

Présentez votre projet Claudine Petite Maman.
Il s’agit d’un site web qui mettra en relation des parents avec des baby-sitters. Pour le moment, nous sommes à la phase de recrutement des baby-sitters. Jusqu’à mi-juillet, on prend donc des rendez-vous avec des jeunes motivés afin de les recruter. Par la suite, le site sera ouvert pour les parents, il n’est pas encore tout à fait terminé.

Comment avez-vous eu l’idée de ce projet ?

J’ai une petite soeur de 9 ans et je constatais que mes parents avaient parfois du mal à la faire garder. J’ai ensuite remarqué quand je faisais du baby-sitting pendant mes études qu’il y avait une énorme demande en terme de baby-sitters et notamment à Paris.
Claudine Petite Maman propose des profils de baby-sitters pré-sélectionné-es, on demande des références et les profils sont vérifiés. Nous mettons en avant également les compétences spécifiques des baby-sitters, comme par exemple parler une langue, jouer d’un instrument. On propose ce service avec un coût moindre qu’une agence de baby-siiting classique. Les parents paient un abonnement s’élevant à 8 euros/mois et leur donnant accès à un vivier de baby-sitters ainsi qu’une recherche précise par critères. Claudine propose aussi un système de calendrier partagé permettant de simplifier l’organisation de la vie de famille et de sa/son baby-sitter. Lorsqu’il y a un imprévu, le baby-sitter reçoit une notification de la part des parents. Si on change de baby-sitters, on partage ce calendrier, plus besoin de tout réexpliquer à la personne qui prend la relève.
Combien de personnes êtes-vous à avoir monté ce projet ?

Je suis la seule membre de Claudine Petite Maman, mais beaucoup de gens m’entourent dans ce projet, notamment le prestataire qui conçoit le site internet (AWStudios) et une agence de communication, et plein d’autres personnes.
L’entreprise a été créée fin 2015, j’y travaille à temps plein depuis quelques semaines seulement.

Que vous a apporté votre formation à l’IAE de Paris pour monter ce projet ?

Poursuivre mes études à l’IAE de Paris m’a ouvert des perspectives. Les matières enseignées sont une introduction générale au monde de l’entreprise et ce fut dans mon cas un bon moyen de changer de voie (j’avais fait du droit avant).  Les études en apprentissage sont vraiment la meilleure manière de transiter entre le monde étudiant (qui souvent est loin de la vraie vie en entreprise) et la vie professionnelle.

Vous encouragez l’entrepreneuriat auprès des futurs diplômés ?

Je répondrai volontiers oui à cette question quand j’aurai réussi ! C’est stressant mais très motivant et excitant. Il faut prendre son temps et bien s’entourer. Pour le moment mon enterprise est trop jeune, je n’ai pas assez de recul pour bien répondre à cette question.

Avez-vous la peur de l’échec ?

Cette peur de l’échec ne peut pas être vaincue en une année d’études, mais ce que l’IAE de Paris nous aide à vaincre c’est la peur de se confronter aux autres, de s’exprimer en public. Pour le MAE, nous avons eu à faire beaucoup de travaux en équipe, de présentations où l’on devait défendre nos points de vue, c’était très concret et constructif.

Et pourquoi le nom Claudine Petite Maman ?

Je voulais un prénom qui permette de surnommer les baby-sitters de confiance et qui ait une contraction masculine. Un prénom rassurant, un petit peu ancien et qui rappelle une nounou ou une grand-mère qu’on a pu avoir. La baseline « petite maman » est là pour signifier qu’on s’occupe bien des enfants, presque comme une maman le ferait.

 

Pour visiter le site internet de Claudine Petite Maman c’est ici et consulter la page Facebook c’est là.
Télécharger le flyer Claudine Petite Maman.

IAE PARISUne ancienne étudiante de l’IAE de Paris crée son entreprise : Claudine Petite Maman

Join the conversation