image

PAROLES DE DIPLÔMÉS




Portrait de Rémi Fabbri – IAE Metz 30 ans



L’IAE Metz School of Management fête ses 30 ans cette année, l’occasion pour nous d’aller à la rencontre de ceux et celles qui sont passés sur les bancs de notre école. Nous vous invitons à découvrir le portrait de Rémi Fabbri, ingénieur spécialiste des systèmes industriels directeur des services de gestion de la Croix-Rouge luxembourgeoise, docteur de l’IAE Metz en Sciences de Gestion – promotion 2011.

Un ingénieur spécialiste des systèmes industriels, directeur des services de gestion de la Croix- Rouge luxembourgeoise, voilà qui, d’emblée, peut être pris pour un mariage de la carpe et du lapin. Cependant tel est bien le cas pour Rémi, Messin de Plantières et ancien élève de l’ENIM. Il oeuvre désormais pour faire en sorte que les différentes missions de la Croix-Rouge grand-ducale soient performantes, efficaces, innovantes, pour être plus humaines. En contact permanent avec les équipes sur le terrain, il a su imposer la notion de gestion du risque, l’organisation des services et moyens, tout en s’employant à conférer un sens commun à l’ensemble. Sur ce chemin… de Damas, les outils de gestion qu’il maîtrise lui ont favorisé une approche globale aboutissant à une certification qualité pour l’aide internationale.

L’international et d’abord le transfrontalier, sont des mots clés pour comprendre le parcours de Rémi. Lorsqu’il termine son cursus à l’ENIM, il s’est inscrit en DEA afin de se spécialiser dans la gestion des systèmes industriels. Le seul problème est qu’il ne déniche qu’un seul point de chute opérationnel en mesure de l’accueillir : le centre Henri Tudor à Luxembourg. Rémi l’intègre et s’agrège à une équipe de dix personnes qui s’emploient à améliorer l’organisation des entreprises. La greffe prend si bien, qu’il y reste treize années durant !

Parallèlement, il perçoit bien qu’il convient de diplômer des gens pour faire évoluer le milieu. Ainsi germe l’idée d’un cursus Luxo-belgo-canadien adossé à l’IAE Metz et au Centre Tudor. Rémi devient chef du projet et tout en dispensant des cours à cet IAE transfrontalier, il est fier d’accueillir la dixième promotion. Son propre doctorat en poche, obtenu en 2011 à l’IAE, il est aussi auditeur pour le prix luxembourgeois pour la qualité et l’excellence en concomitance avec une personne de la Croix-Rouge. Les lauriers vont servir de Sésame. Rémi Fabbri rencontre le directeur de la Croix-Rouge luxembourgeoise sur les conseils de son collègue primé, tout en se demandant ce qu’il pourrait bien faire dans cette structure caritative qui réunit 2 000 personnes et qui n’a, a priori, rien à voir avec le monde industriel. Mais le directeur en question se fait convaincant et voici Rémi en charge du développement de l’organisation de la CRL aux multiples missions.

« J’ai été emballé et avec une équipe, nous avons travaillé de façon transversale. Pour recevoir les migrants de Syrie, mettre en place un centre de réhabilitation post-oncologique et faire de la CRL une maison globale, l’expérience de la gestion des systèmes modulaires est d’un secours complet. De la naissance à la mort des personnes, la CRL est présente sur tous les fronts et à travers Hariko, la maison du quartier Bonnevoie, qui réunit des artistes, prodigue des travaux au profit de jeunes défavorisés ou des migrants. De la même façon la CRL emploie 900 personnes qui assurent l’aide à domicile en faveur des anciens. Rémi et son équipe travaillent à conférer corps et performance à tous ces engagements humanitaires. Dans la quête de réussite, Rémi avoue avoir besoin du réseau, qui lui permet d’être efficace. « Nous regardons le terrain, mesurons les besoins et les situations et nous nous adaptons. L’objectif étant d’avoir une véritable utilité. Ce qui est justement une valeur de la Croix-Rouge luxembourgeoise. » L’ingénieur est devenu militant. Il cultive pour conférer réussite et efficacité à son engagement, les ressorts du management, de l’organisation, de la qualité et des ressources humaines. Ce qui s’appelle replacer l’humain au coeur du métier.

Interview rédigé par Gilbert Mayer

Photographie : L’abeille à plumes – Audrey Krommenacker

Découvrez ou redécouvrez en quelques minutes le chemin parcouru ces 3 dernières décennies par l’IAE Metz :

 


Actus associés

Portrait de Nicolas Bastuck, Journaliste – IAE Metz 30 ans

5 novembre 2018

L’IAE Metz School of Management fête ses 30 ans cette année, l’occasion pour nous d’aller à la rencontre de ceux et celles qui sont passés sur les bancs de notre...

En savoir plus

1 an après le lancement de sa start-up, entretien avec...

24 octobre 2018

Rappelez-vous, l’an dernier, nous vous présentions le projet de Charlie Rousset alors étudiant en Master 2 Commerce International à l’IAE Aix-Marseille dans cet article. Le jeune entrepreneur venait de lancer...

En savoir plus

Voir tout