EXPERTS EN MANAGEMENT

20170130-Visuel-recherche-en-gestion-IAE-Toulouse.jpg

L’impact sur la gestion de… la recherche en gestion

Cet article est publié dans le cadre du partenariat avec la Revue Française de Gestion (RFG). Elle est signée de Jacques Igalens, Professeur à l’IAE de Toulouse et qui a coordonné les États Généraux du Management 2016 de la FNEGE ainsi que le numéro spécial RFG qui en est issu.

À quoi sert la recherche en gestion ? La réponse paraît aller de soi, « à mieux gérer les entreprises ». Mais derrière cette apparence simplicité se cachent deux difficultés.

Qui fait de la recherche ?

La première d’entre elles renvoie aux chercheurs eux-mêmes. Qui sont-ils ? Que font-ils ? Contrairement à d’autres types de recherche (par exemple la recherche en physique ou en médecine) la recherche en gestion n’est pas cantonnée dans les laboratoires. On fait de la recherche en gestion dans des cabinets de conseil ou d’audit, parfois dans certaines administrations et dans les entreprises elles-mêmes. Selon les cas, l’impact sera très différent car tous ces acteurs de la recherche ne sont pas alignés, ni dans leurs intérêts, ni dans leurs méthodes.

Les consultants font de la recherche pour vendre aux entreprises des produits ou des services. Dans le domaine de la stratégie on se souvient, par exemple, de la matrice inventée par Bruce Henderson, le fondateur du BCG (Boston Consulting Group) qui permettait à ce cabinet de vendre du conseil aux chefs d’entreprise en leur disant comment répartir leurs actifs.

Dans les entreprises, la recherche en gestion sert à résoudre des problèmes qui se posent, par exemple, accroître la productivité, raccourcir des délais, améliorer la qualité, etc. Les méthodes modernes de gestion de la production connues sous le nom de « juste à temps » (qui consistent à minimiser les stocks et les en-cours de fabrication) ont vu le jour dans l’entreprise automobile Toyota.

IAE FRANCEL’impact sur la gestion de… la recherche en gestion

Join the conversation