L’ACTU DES IAE

multibadgé-1.jpg

L’IAE Caen en pointe sur les badges numériques

Initiée par Sylvie Cieply et Isabelle Grand, deux enseignantes de l’IAE Caen, l’expérimentation de badges numériques est destinée à mieux mettre en lumière les « compétences douces » et l’implication des étudiants. L’enjeu est fort : sur le marché du travail, ces badges vont enfin rendre visibles un savoir-être particulièrement recherché par les recruteurs.

C’est une première en France : une école universitaire de management, l’IAE Caen, a testé dans deux filières, sur des centaines d’étudiants en conditions réelles d’apprentissage, le système des « badges numériques ». D’usage courant dans de nombreuses universités nord-américaines, cet outil innovant de valorisation des compétences des étudiants était jusqu’alors quasiment inconnu sur notre territoire.

Une innovation inédite en France

L’expérimentation de l’IAE Caen portait sur des badges de deux types :« e-learning » et « soft skills ». Les premiers visaient à développer l’activité, l’implication et l’utilisation active de la plate-forme de formation à distance du Master Management du social et de la santé (MSS), à laquelle sont inscrits des étudiants de tous horizons. Dans les années passées, l’équipe pédagogique avait constaté, en effet, une participation irrégulière ou trop faible de certains inscrits, une forme d’absentéisme en partie liée à la dématérialisation des cours et au sentiment d’éloignement, qui peut se traduire par des décrochages, voire des abandons avant la fin du cursus. Certains étudiants peinent à conserver intacte la motivation de départ, à tenir dans la durée : leur implication s’émousse, leur présence s’effiloche.

Désormais, grâce au badge Acteur de mon apprentissage, le suivi des étudiants est renforcé : ils sont remotivés par le côté ludique créé par la gradation sur quatre niveaux. L’équipe pédagogique
 a volontairement rendu facile l’obtention du niveau 1, de façon à inciter les étudiants à entrer en douceur dans la démarche. Résultat :
le nombre de décrocheurs est en très net recul ! Badge dit « d’accompagnement », Acteur de mon apprentissage n’a pas vocation à être valorisé à l’extérieur de l’IAE Caen. Ce n’est pas le cas pour un second badge e-learning, Esprit de promotion, développé pour le cours de management et communication de ce même Master MSS. Celui-ci comporte un cours de management d’équipe à distance, ce qui suppose que les étudiants fassent eux-mêmes preuve d’esprit d’équipe, une attitude difficile à évaluer dans le cadre d’une formation à distance qui réunit plus d’une centaine d’inscrits sur plusieurs fuseaux horaires. Le badge Esprit de promotion répond à cette difficulté. Son attribution, qui repose sur une gradation à deux niveaux, dépend de la reconnaissance de chaque étudiant par ses pairs, via le forum de groupe.

Les étudiants se sont vite pris au jeu

Testés sur 110 étudiants répartis en dix groupes de onze, ces badges ont répondu aux attentes de celle qui en a été à l’initiative, Isabelle Grand, enseignante en UE1 Management et Communication et directrice adjointe de l’IAE Caen : elle constate une meilleure implication des étudiants, lesquels se sont très rapidement pris au jeu, ce qui s’est traduit par un fort développement des échanges et de l’esprit d’équipe au sein des groupes.

Une mise en lumière de compétences très prisées des recruteurs

Les badges « soft skills » répondent, quant à eux, à d’autres problématiques. Par opposition aux « hard skills », terme qui désigne les connaissances d’ordre technique ou académique attestées par des notes, diplômes, grades et autres certificats, les
« soft skills » recouvrent des aptitudes relationnelles et des compétences sociales comme la solidarité, l’engagement, la résilience, l’écoute, l’empathie, l’adaptabilité, la créativité, la gestion du stress… Ce « savoir-être » est aujourd’hui de plus en plus recherché par les recruteurs, qui savent qu’il est source de performance et de compétitivité pour les entreprises. Très peu valorisées par le système de notation classique, ces « compétences douces » sont pourtant repérables dans le cadre du suivi d’un étudiant : un professeur saura les identifier et pourra en attester par une lettre de recommandation. Avec le badge numérique, il s’agit tout simplement de formaliser cette reconnaissance et de la rendre visible aux yeux de tous…

Sylvie Cieply, enseignant chercheur, chargée de mission Innovations pédagogiques et directrice déléguée à la formation initiale de l’IUP Banque Finance Assurance (BFA), filière du pôle finance de l’IAE Caen, a mené sur l’année 2016/2017, auprès de 250 étudiants inscrits en formation initiale à l’IUP BFA, une expérimentation dont l’objectif était d’évaluer et de mettre en avant ces 
«soft skills».
Douze badges ont été développés à partir de la plateforme Moodle et sont exportables sur la plateforme Open Badge Passport. Les étudiants peuvent ainsi les rendre publics auprès d’une communauté, l’afficher sur un e-portfolio, l’envoyer vers LinkedIn ou vers Twitter…

Des bourses pour les « battants ».

La demande de badge peut être formulée par un enseignant, mais aussi par l’ensemble des personnes impliquées dans la formation (coordinateur de centres de formation des apprentis, responsables de projets…), voire par les étudiants eux-mêmes, s’il s’agit de valoriser l’implication de l’un d’entre eux. Ceux qui accèdent au badge
« battant », décerné en raison de difficultés personnelles particulières (familiales, économiques ou autres…) pourront 
à terme bénéficier d’une bourse accordée par la profession bancaire, qui a clairement manifesté sa volonté de « subventionner » des étudiants méritants pour des raisons sociales.

Pour les enseignants de l’IAE Caen, cette démarche est une nouvelle réponse à la question qu’ils ne cessent de se poser :
 « Que puis-je faire pour aider mes étudiants à valoriser leur CV ? ». La mise en place des badges numériques traduit aussi la volonté constante, de la part de l’IAE Caen, de miser sur les innovations pédagogiques pour un meilleur apprentissage des étudiants et une plus forte employabilité, grâce à un enseignement plus interactif.

Les badges généralisés dès la rentrée 2017

Le dispositif de badges numériques universitaires de l’IAE Caen, initiative inédite en France, est aussi une réponse aux exigences de l’Union européenne, laquelle incite depuis plusieurs années les systèmes d’enseignement des pays qui la composent à aller vers une évaluation par compétences, et non plus seulement par notes et diplômes. Cette innovation pédagogique a été mise en place au sein de l’IAE Caen avec l’appui d’Emilie Lenel, ingénieure techno-pédagogique au sein du CEMU, le Centre d’enseignement multimédia de l’Université de Caen Normandie, le service chargé de produire et mettre en œuvre des dispositifs d’enseignement à distance. Cette expérimentation a été particulièrement suivie, et soutenue, par Isabelle Duchatelle, la vice-présidente déléguée de l’Université de Caen, en charge des transformations pédagogiques et numériques. Dès la rentrée prochaine, l’IAE Caen va déployer les badges numériques sur un plus grand nombre de ses formations. Cette démarche pourrait ensuite être étendue à l’ensemble des étudiants de l’Université de Caen.

Douze badges pour évaluer les « soft skills »

En formation initiale à l’IUP Banque Finance Assurance de l’IAE Caen, douze types de badges étaient proposés, répartis en quatre catégories. Ils sont attribués manuellement par le responsable pédagogique aux étudiants qui ont été signalés par un enseignant et/ou par les étudiants eux-mêmes pour certains badges. Ainsi, les badges « Communicant », « Contributeur »
 et « Digital expert » peuvent faire l’objet d’une recommandation par les pairs. Sur l’année 2016-2017, trente-quatre badges ont été distribués dans le cadre d’un jury sous la responsabilité du chef du projet : 13 « communicant », 6 « meneur », 6 « battant », 4 « équipier »,
2 « ambassadeur », 1 « contributeur » et 1 « explorateur ». Enfin, un badge « digital expert » a été accordé sur recommandation
 des étudiants eux-mêmes.

Communiqué de Presse : l’IAE Caen en pointe sur les badges numériques

IAE CAENL’IAE Caen en pointe sur les badges numériques

Join the conversation