L’ACTU DES IAE

tablette_EL.jpg

Il faut apprendre autrement ! L’IAE Caen à l’honneur avec le e-learning

Demander à un étudiant d’écouter passivement des heures de cours en amphi est-ce encore possible ? Oui bien sûr dans certaines circonstances mais, pour enseigner efficacement aujourd’hui, il est indispensable d’inventer de nouvelles méthodes. Elles s’appellent “classe inversée” (on demande aux étudiants de lire leurs cours avant de venir, le temps avec l’enseignant étant alors consacré à leur approfondissement en groupes), “travail en projet ou problème” (les étudiants doivent mobiliser les ressources nécessaires pour résoudre le défi qui leur est donné) et toutes sortes de nouvelles méthodes, qui passent notamment par le jeu, et visent d’abord à mieux impliquer l’étudiant dans sa formation. Regards sur un univers académique en plein bouleversement. […]

De nouvelles façons d’apprendre

Aux États-Unis c‘est depuis longtemps la norme : le cours est un lieu d’échanges entre étudiants et professeurs et gare à celui qui ne connaît pas son cours sur le bout des doigts et sera incapable de participer. Un vrai choc culturel pour des étudiants français encore très passifs en cours mais qui en reviennent conquis. Parce qu’il reçoit des étudiants étrangers, le Graduate Diploma in Management Studies de l’IAE Caen est depuis longtemps dispensé en classe inversée. « Nous voulons généraliser le travail modulaire pour favoriser l’enseignement en groupes », explique la directrice adjointe de l’IAE, Isabelle Grand, qui insiste : « L’enseignant devient de plus en plus un animateur et cela représente un défi immense pour les professeurs comme pour les élèves ».

Utilisation de tablette à l’IAE Caen

Excellent dans l’enseignement à distance et en formation continue, l’IAE Caen entend appliquer toute cette expérience acquise. « En formation continue on ne peut plus passer trois heures en cours magistral depuis longtemps. Aujourd’hui l’étudiant veut être acteur et constructeur de cours. Nous voulons ramener les outils de la formation continue dans la formation initiale pour mieux enseigner à la Génération Y. Ainsi l’étudiant apprend mieux et l’enseignant s’épanouit », assure encore Isabelle Grand, qui entend également partager son expérience avec d’autres profils et en particulier les ingénieurs. A cet effet l’IAE va ouvrir en 2016 un learning center de 300 m² ainsi qu’un fab lab de prototypage ouvert aux étudiants. […] […] On sort ainsi progressivement du MOOC pour entrer dans le domaine du e-learning. L’IAE Caen, qui en est un pionnier depuis 1969 et la création d’un diplôme d’université avec le Conservatoire national d’enseignement à distance (Cned), propose aujourd’hui pas moins de douze formations entièrement à distance. Et qui dit distance dit monde entier ! « Aujourd’hui nous savons travailler à distance avec des étudiants sur tous les fuseaux horaires, de Singapour à New York. Nous organisons pour eux des conférences chaque soir qui s’ajoutent à des regroupements réguliers qui permettent de conserver le lien entre tous. Ils peuvent demander à prendre la parole par chat comme c’est le cas dans les entreprises aujourd’hui », explique Isabelle Grand, qui croit beaucoup dans l’avenir des SPOC (small private online courses), des cours modulables qui conviennent à des professionnels qui ne cherchent qu’une partie précise d’une formation. Quitte plus tard à cumuler ces petites formations pour obtenir un diplôme dans le cadre du tout nouveau compte personnel de formation (CPF) : « En formation continue c’est d’abord la flexibilité que recherchent les apprenants ».

Tout filmer ?

Dans un univers de plus en plus dominé par l’image, le développement de la vidéo suit tout naturellement celui de l’e-learning et des MOOC. Le master Management du social et de la santé de l’IAE Caen est par exemple déjà 100% filmé et diffusé en web conférence. « Nous possédons des salles équipées et des studios pour filmer nos profs qui sont maintenant habitués à faire cours devant une caméra ou à poser de petits quiz. C’est une façon différente de construire un cours face à un étudiant qui est seul et doit comprendre sans la présence du professeur », confie Isabelle Grand. Pas facile mais nécessaire pour instruire des étudiants qui ne peuvent pas venir six fois dans l’année de Pékin pour suivre certains cours. […]

Pour lire l’article dans son intégralité, veuillez cliquer ici :
http://orientation.blog.lemonde.fr/2015/10/08/il-faut-apprendre-autrement/

IAE CAENIl faut apprendre autrement ! L’IAE Caen à l’honneur avec le e-learning

Join the conversation