image

ÉTUDIANTS À LA UNE




Entretien avec Johan BONZINHO, étudiant à l’IAE Gustave Eiffel et fondateur de BONZINHO



Johan BONZINHO est étudiant en Master Marketing et Management des Services à l’IAE Gustave Eiffel. Il a récemment lancé sa marque de streetwear, BONZINHO.

Présente-moi brièvement ton parcours scolaire et professionnel.

Je suis un pur produit Eiffel ! J’ai commencé par une Licence Economie-Gestion, avec une spécialisation en Gestion en L3. Depuis la rentrée 2020, je suis en Master Marketing et Management des Services (MMS). J’effectue mon alternance chez Cogedim, un promoteur immobilier, au sein du pôle Clients. Je m’occupe avec l’équipe parcours client des projets digitaux, de la satisfaction client et de l’amélioration de l’expérience client.
A côté de cela, depuis août 2019, je travaille sur ma marque de vêtements streetwear, BONZINHO, qui a été exposée au grand public en mars 2021.

Justement, peux-tu m’en dire plus sur ta marque ? D’où t’est venue l’idée ?

Je n’ai pas eu de réel déclic pour l’idée, j’ai toujours su que j’allais un jour où l’autre me lancer dans un projet entrepreneurial. Dans mon cas, j’ai eu la chance d’avoir des opportunités dans le secteur de la mode, qui m’attirait le plus, que j’ai pu saisir.
Ce que je souhaite apporter est un objectif de durabilité dans le monde du streetwear, à contre-courant de la fast fashion. Cela ne concerne pas seulement des matériaux de bonne qualité, je veux également montrer que des pièces peuvent durer dans le temps du point de vue mode.

Quelles sont les principales étapes d’une création de marque ?

Au début, c’est purement créatif. J’avais des idées de vêtements mais je n’avais pas les capacités techniques pour leur donner vie, c’est pourquoi j’ai travaillé avec une styliste sur la collection en septembre 2019.
Vient ensuite le processus de production. J’ai choisi de produire en Europe, et plus précisément au Portugal, pour des raisons éthiques et écologiques. En tant que consommateur de vêtements streetwear, je trouvais que ces valeurs n’étaient pas assez mises en avant par les marques. De plus, je suis moi-même d’origine portugaise et le Portugal est historiquement connu pour avoir un grand savoir-faire au niveau textile. Tout était fait pour que je produise là-bas !
Plus récemment, je me suis penché sur le visuel de BONZINHO et sur la création du clip de lancement, du making-of et des images. C’était important pour moi de se mettre dès le début au niveau des marques de streetwear implantées, j’ai donc fait appel à des professionnels.
Maintenant, c’est surtout une partie analytique puisque j’analyse les données de mon site web. Je dois cependant toujours continuer à créer et être actif sur les réseaux sociaux afin de promouvoir ma marque.

Comment fais-tu pour gérer à la fois les études, l’apprentissage et ta marque ?

Je dois avouer que c’est difficile, même si cela fait un moment que je dois jongler entre les études, le monde professionnel et ma marque. Avant d’être apprenti, je faisais un job étudiant durant ma Licence afin de financer le début de mon projet.
Il faut beaucoup de rigueur, anticiper et planifier au maximum pour éviter d’être submergé. Il faut aussi faire des concessions et par exemple accepter de travailler le week-end.

Pourquoi avoir choisi le Master Marketing et Management des Services (MMS) ?

Au début, l’appellation “services” me perturbait car je pensais que cela allait me restreindre mais au contraire, une fois que je m’étais bien informé sur le Master, je me suis rendu compte que le monde des services était bien plus large que ce que je croyais.

Y a-t-il des enseignements que tu appliques pour ta marque ?

Le Master m’apporte beaucoup de réflexion et d’ouverture. Le cours de distribution m’est très utile puisque je réfléchis souvent aux différents canaux à utiliser (être en physique ? en ligne ?). Le cours de communication m’aide également : où dois-je apparaître ? à quelle fréquence ?

Pour finir, un conseil à ceux qui souhaitent devenir auto-entrepreneurs ?

Il ne faut surtout pas avoir peur et se lancer ! Je fais partie du Pépite de l’Université (Pôles Etudiants Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat) qui me permet de recevoir une réflexion poussée de la part de spécialistes. Mon réel conseil serait d’échanger avec des personnes avec qui l’on n’a pas de lien direct, afin qu’elles soient les plus objectives possible.

Pour retrouver la première collection BONZINHO, rendez-vous sur bonzinho.com !

Pour visionner le clip de la première collection, c’est ici

Découvrez d’autres portraits d’étudiants et diplômés sur le Réseau des Diplômés de l’IAE Gustave Eiffel (Campus Marne-la-Vallée)


Actus associées

Nos rebuts sont des richesses à créer ! avec le...

1 décembre 2021

Les étudiant·e·s du master SPE Management Environnemental de l’IAE La Rochelle Université ont participé à la valorisation du projet CyclaB lancé par le syndicat mixte en charge de la gestion...

En savoir plus

3 étudiants de l’IAE Angers finalistes du Adobe Analytics Challenge

29 novembre 2021

Trois étudiants du Master 2 marketing digital de l’IAE Angers ont récemment participé au concours international « Adobe Analytics Challenge« . Ce challenge, auparavant ouvert aux étudiants Nord-Américains, a réuni cette année...

En savoir plus

Voir tout