image

PAROLES DE DIPLÔMÉS




Emeline PAIRE, diplômée de Grenoble IAE, lance le premier Escape Game à Valence



Nos étudiants ont du talent. Voici Emeline PAIRE, diplômée de Grenoble IAE et co-fondatrice de The case, le premier live escape game implanté à Valence. Voici son portrait. 

Emeline Paire obtient son master ingénierie marketing à Grenoble IAE en 2012-2013. Son stage de fin d’études, effectué au service marketing de la Walt Disney Company France, à Paris lui permet d’obtenir et d’occuper pendant près de 3 ans,  un poste en CDI dans cette entreprise.

Elle découvre alors un nouveau concept de loisir : le Live Escape Game. Une révélation ! Elle n’a plus qu’une idée en tête, créer un escape game à Valence, le premier de Drôme Ardèche : The Case.

Emeline, pourquoi avoir fait ce choix de l’entrepreneuriat ?
L’entrepreneuriat me permet de me réaliser pleinement, sans les barrières qu’un grand groupe peut parfois nous imposer. Je suis mon propre patron. Avec mon associé, nous menons la barque tout en décidant de là où on veut l’emmener.
Il ne faut pas se mentir, c’est beaucoup de travail. On est entrepreneur et chef d’entreprise 7j/7, 24h/24, mais la récompense, c’est ce sentiment de fierté qui nous envahit lorsque, jour après jour, nous franchissons les différentes étapes que l’on s’est fixées.

Qu’est- ce qui vous a motivé ?
Le projet de création d’un escape game s’est très vite imposé à nous.
Il y avait aussi le fait de revenir dans cette région que j’apprécie tant, tout en conservant les facettes du métier que j’exerçais à Paris : la gestion de marque, le management de projet…

Des rencontres déterminantes ?
Ma vraie chance, c’est d’avoir convaincu mon associé de se lancer dans ce projet avec moi. C’est un entrepreneur aguerri. Il a déjà créé deux sociétés. Sa connaissance du milieu Valentinois nous a beaucoup aidé et a facilité également les démarches administratives

Parlez- nous de votre projet
Le live escape game est un concept de loisir tout nouveau, tout droit venu du Japon, c’est même un principe de jeu vidéo qui a été transposé dans la vraie vie.
Le concept est d’abord arrivé en Europe de l’Est, puis en France, à Paris, en 2013. Depuis, le phénomène est en pleine expansion. De nouvelles « escape room » voient le jour un peu partout en France.
Il s’agit d’un jeu qui se pratique en équipe, à la frontière entre une épreuve de Fort Boyard et digne d’un film d’Indiana Jones.
En famille ou entre amis (de 3 à 6 joueurs en général), on vous enferme dans une pièce, avec une mission et vous ne disposez que de 60 minutes pour y parvenir. Il faut donc fouiller la pièce à la recherche d’indices disséminés, résoudre les énigmes et progresser dans le jeu jusqu’à atteindre l’objectif.
Il faut donc faire preuve d’un peu de logique, avoir l’œil aiguisé et surtout avoir un esprit d’équipe sans faille !
C’est un concept de loisir qui s’adresse à tous, de 8 à 70 ans et plus, le cœur de notre cible étant les 25-45 ans.
Les entreprises représentent également une grande partie de notre clientèle. Le concept plaît beaucoup aux chefs d’entreprises qui souhaitent offrir un moment ludique à leurs équipes tout en cultivant le team building.

Les clés de la réussite d’un escape game ?
Un esprit de compétition associé à une bonne collaboration !
Nos clients vivent une expérience riche et unique, c’est ce qui fait la force de ce concept.

Un grand moment de bonheur ?
Lorsqu’on est entrepreneur, on doit faire face à de nombreuses situations ; on n’a pas la force d’une grande société.
Faire la Une du Dauphiné au moment du lancement, il y a deux mois, c’était une grande fierté ! Cela nous a donné un vrai coup de pouce au démarrage et nous a confortés dans l’idée que l’on peut jouer dans la cour des grands.
La route est longue et chaque jour il y a de nouvelles surprises, plus ou moins bonnes, l’important c’est d’être bien entourés et nous le sommes !

Une belle aventure, des projets encore à venir ?
Notre ambition à terme est d’ouvrir 4 « escape room » ainsi qu’une salle de réception, séminaire nous permettant d’accueillir les groupes et les entreprises afin de pouvoir créer des événements sur mesure.
Ce n’est que le début d’une longue histoire, nous l’espérons !

Interview réalisé par l’IAE Grenoble, à voir ici.


Actus associés

1 mois 1 Erasmus – Marguerite de l’IAE Lille en...

15 novembre 2018

Avec « 1 mois, 1 Erasmus » découvrez des portraits d’étudiants qui se sont envolés pour une destination étrangère dans le cadre de leurs études en IAE. Pour ce mois de novembre,...

En savoir plus

Claire Salmon, réélue directrice de l’IAE Savoie Mont Blanc

9 novembre 2018

Claire Salmon, directrice de l’IAE Savoie Mont Blanc – école de management universitaire – depuis 2013, a été réélue le 6 novembre 2018 pour un second mandat de 5 ans...

En savoir plus

Voir tout