ÉTUDIANTS À LA UNE

Picture-Simply-giving.jpeg

Élodie Paillard, étudiante en master International Management à l’IAE Poitiers, nous présente Foodabox

À l’occasion de la journée mondiale de l’environnement ce mardi 5 juin 2018, nous avons eu l’occasion d’échanger avec Élodie Paillard, étudiante en M2 International Management à l’IAE Poitiers, actuellement en stage en Malaisie. Elle nous présente notamment le projet de Foodabox, qui lutte contre la pollution liée aux emballages plastiques.

 

« Bonjour Élodie. Vous êtes actuellement en Malaisie dans le cadre de votre master à l’IAE Poitiers. Pourrie- vous nous présenter rapidement votre parcours et ce qui vous a poussé à partir en Malaisie ? »

Bonjour Quentin, je suis entrée à l’IAE de Poitiers pour une Licence en Sciences de Gestion, mon stage en gestion de projet dans une ONG à Bangalore, en Inde, a été ma première expérience en dehors de l’Europe. Un moment de vie extraordinaire fait de gens, de couleurs, d’odeurs, de paysages et de rencontres, énormément de rencontres. En revenant, il était évident que je ne pouvais rester en France pour la suite de mes études. J’ai eu l’opportunité de partir 1 an en Erasmus en Finlande. Cela a été une expérience déterminante dans mon souhait de poursuivre mes expériences à la découverte d’autres cultures et ma curiosité sur le reste du monde n’en a été que plus éveillée. J’ai pu réaliser une année de césure avec un premier stage à Paris, au Centre Français de Protection de l’Enfance, au service partenariats et fundraising. Une expérience très enrichissante et de vraies compétences développées aux services de beaux projets. J’ai passé la fin de mon année de césure dans l’association Toutes à l’Ecole auprès de l’assistant chef de projet au Cambodge, près de la capitale. Depuis l’Inde, l’Asie du Sud Est m’intéresse énormément, tellement de découvertes, d’échanges et de sourires. C’est pourquoi, j’ai décidé d’y retourner pour mon stage de Master 2. Je suis actuellement en Malaisie, à Kuala Lumpur, dans une entreprise sociale nommée Foodabox.
La Malaisie m’a attirée premièrement pour son mix de cultures, d’ethnies et de religions. C’est un pays de contrastes et de diversité. Je voulais également avoir une expérience en entreprise pour un produit responsable. C’est pourquoi l’entreprise sociale Foodabox spécialisée dans les emballages biodegradables pour les restaurants m’a conquise.

 

« En quoi consiste votre projet Foodabox ? Pourquoi avoir voulu y participer ? »

Une des activités de Foodabox est la vente de packagings eco-responsables pour les restaurants en général. De mon côté, je suis dans la deuxième activité de l’entreprise: la publicité sur les emballages à emporter. Ce concept a émergé car les restaurants rapides aux bords des rues, les Mamaks (mélanges de la nourriture malaise et indienne), sont ouverts 24/24 et 7/7, ce qui génèrent un grand nombre de déchets plastiques. C’est pourquoi Foodabox propose à des entreprises de mettre leur publicité sur nos emballages éco-responsables pour diviser les coûts. Ainsi, les Mamaks peuvent avoir accès à des emballages responsables pour l’environnement à moindre coût. Cette année, le but est non pas de faire la publicité d’une entreprise, mais d’une association. C’est pourquoi nous travaillons en ce moment avec l’association Yayasan Chow Kit pour le droit des enfants en Malaisie.
J’ai voulu participer à ce projet car l’entreprise à un véritable impact pour changer les comportements liés au plastique en Malaisie. Foodabox apporte une vraie solution pour les restaurants et impact les clients également. De plus, pouvoir lier une activité d’entreprise avec une association et soutenir le droit des enfants est une formidable opportunitée. J’ai toujours été très impliquée dans le milieu associatif et c’était pour moi primordial d’allier les deux.

 

« Que vous apporte cette expérience pour votre master ? »

Mon expérience chez Foodabox me permet de lier mes connaissances théoriques avec mes missions concrètes. Ayant fais un Master International Management, j’avais déjà l’expérience du travail de groupe avec différentes nationalités. La Malaisie est très multiculturelle et cela m’apprend beaucoup sur l’adaptabilité au travail et la bienveillance. Ce sont pour moi des qualités nécessaires pour travailler en équipe. Mes responsables nous donnent beaucoup de responsabilités et nous devons mener notre projet à bien par nous même, ce qui est très formateur.

 

« Aujourd’hui, comment le public peut-il soutenir votre projet ? »

Même depuis la France vous pouvez vous joindre à moi pour soutenir ce projet ! Nous avons donc lancé le projet #EveryChildMatters très récemment, qui découle d’un partenariat entre l’entreprise Foodabox et l’association Yayasan Chow Kit.

Concrètement nous menons une campagne de sensibilisation pour l’association et ce projet Every Child Matters sur une période de deux mois, durant laquelle nous organisons de nombreux événements musicaux et artistiques pendant cette période dans le but de récolter des fonds.

Ces fonds récoltés vont être utilisés à 70% par l’entreprise Foodabox pour réaliser des emballages en matériaux recyclés et les distribuer à nos restaurants partenaires de Kuala Lumpur en Malaisie. Sur ces emballages l’association pourra partager des messages positifs des enfants, leurs histoires, dans le but de développer leur visibilité en Malaisie mais aussi pour récolter des fonds supplémentaires.

Les autres 30% vont être utilisés par l’association pour développer un meilleur programme éducatif pour les enfants. Cela signifie nouvelles infrastructures, matériels, encadrement…

Nous avons besoin de l’aide de tous pour atteindre notre objectif et donner le sourires à ces enfants du quartier défavorisé de Chow Kit.

Vous avez la possibilité de nous aider par plusieurs moyens très simples:

– Liker notre page Facebook et la partager auprès de vos amis, de votre famille, à votre stage/alternance/job…;

– Vous avez toujours voulu vous engager pour une association, mais le temps vous manque : vous pouvez devenir fundraiser pour ce projet. En quelques clics vous pouvez nous aider à récolter des fonds. Aidez à connecter plus de gens à cette belle association!

– Vous pouvez également faire un don . Même quelques euros sur cette page et contribuer à votre niveau au soutien de YCK et du droit des enfants en Malaisie.

Vous trouverez sur ces différentes pages, toutes les informations nécessaires liées au projet et l’association.

Le message de l’association est Every Child Matters, aidons les à partager ce message de soutien à la diversité.

C’est en s’y mettant tous ensemble que nous pourront changer les choses, même à l’autre bout du monde!

 

IAE FRANCEÉlodie Paillard, étudiante en master International Management à l’IAE Poitiers, nous présente Foodabox

Join the conversation