Coin presse

20181009-Logo-IAE-FRANCE.jpg

COMMUNIQUE IAE FRANCE – LUNDI 10 SEPTEMBRE 2018

Début septembre 2018, de nombreuses publications ont été mises en ligne, tant sur  les réseaux sociaux que dans la presse, accusant Madame Agnès CERIGHELLI, diplômée de l’IAE de Paris, de tenir des propos diffamatoires via son compte twitter, notamment en tant que Présidente du club « IAE au Féminin ».

Pour rappel, l’association IAE FRANCE est une association de loi 1901, pilotée par un bureau composé de directeurs d’IAE qui s’investissent à titre bénévole. L’une des missions du réseau est de développer la notoriété de la marque IAE en France et dans le monde en valorisant l’excellence de ses activités de formation et de recherche.

Dans le cadre de cette mission, IAE FRANCE a développé un réseau d’ambassadeurs « #EspritIAE » composé majoritairement d’étudiants et de diplômés des 33 IAE membres du réseau. Suite à la découverte de pratiques contraires aux statuts et principes de ce programme, Madame Agnès CERIGHELLI s’est vue retirer son statut d’ambassadeur en 2016.  Elle s’exprime donc à titre personnel et n’est en aucun cas mandatée pour s’exprimer au nom des IAE.

De plus, l’association « IAE au Féminin » que préside Madame Agnès CERIGHELLI, n’est pas reconnue par le réseau, même si celle-ci fait usage du logo « IAE », ce qui peut entraîner une confusion auprès du public. En effet, le sigle IAE, déposé à l’INPI le 18 Juin 2014, est la propriété exclusive de l’association nationale des instituts d’administration des entreprises – IAE FRANCE, et aucun accord n’a été signé avec l’association « IAE au Féminin » pour son utilisation.

Malgré plusieurs démarches d’IAE FRANCE auprès de Madame Agnès CERIGHELLI lui signifiant que l’exploitation du sigle IAE sans autorisation, constitue un acte de contrefaçon au sens des articles L713-2 et L713-3 du Code de la Propriété Intellectuelle, celle-ci a continué à faire usage dudit logo.

Le cas de Madame Agnès CERIGHELLI, faisant usage de la marque IAE à des fins d’intérêt personnel et de manière diffamatoire, est heureusement un cas isolé. Les IAE comptent à ce jour plus de 500 000 diplômés, qui représentent fièrement la marque et l’image de notre réseau et constituent une force pour IAE FRANCE.

Pour éviter dans le futur ce type d’usage inapproprié de la marque IAE, notre association envisage d’entamer des démarches auprès du ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, afin de faire reconnaître et labelliser le sigle « IAE ».

 

IAE FRANCECOMMUNIQUE IAE FRANCE – LUNDI 10 SEPTEMBRE 2018

Join the conversation