ÉTUDIANTS À LA UNE

20180405-4L-TROPHY.png

4L Trophy 2018 : La Team IAE FRANCE nous raconte son périple

Nous les avons encouragé à Biarritz lors du départ le 15 février dernier et nous les avons suivi sur les réseaux sociaux pendant leur périple. Un mois après leur retour en France, Ségolène LATOUR (iaelyon) et Thibault MERLET (IGR-IAE Rennes), notre « TEAM IAE FRANCE » pour le 4L Tophy 2018, nous racontent leur aventure :

« Nous voilà revenus de notre périple ! 

De cette aventure nous gardons un souvenir impérissable. Nous avons traversé des paysages superbes, fait des rencontres hors normes et vécu une expérience de solidarité unique. 
Ci dessous un petit retour sur notre expérience : 
Descente de l’Espagne : Au départ de Biarritz, nous avons relié Algeciras en deux jours, après un stop à Salamanque. Nous avons bien roulé et la voiture n’a pas subi de problèmes majeurs (un changement de clignotant à déplorer.. jusque là ça va !) 
Jour 1 : Algeciras – Tanger – BoulajoulAprès un réveil aux aurores pour embarquer à 6h dans le ferry, nous arrivons à 6h30 à Tanger. Nous avons la journée pour relier le premier bivouac. Un embouteillage monstre dans une station service nous bloque près de 3h… 
Après 10h de route, nous rejoignons le bivouac à la nuit tombée. Nous traversons des paysages variés, passant de cultures vertes à des collines enneigées. Nous dormons à 1200 mètres d’altitude, par des températures négatives. La nuit n’est pas réparatrice mais l’excitation est au rendez vous, c’est parti pour le jour 2 ! 
Jour 2 : Boulajoul – Merzouga : 315 km nous attendent aujourd’hui, nous retrouvons petit à petit la chaleur, et nous goutons enfin aux joies de la conduite sur les pistes… et aux premiers ensablements. Nous arrivons en début d’après midi au bivouac de Merzouga, où est organisé la remise des dons à l’Association Enfants du Désert. 
Jour 3 : Boucle autour de Merzouga Aujourd’hui, c’est le désert qui commence, 105 km de pistes uniquement, avec des zones ensablées, des pierres, c’est dur pour la voiture… et ce qui devait arriver, arriva : la barre de stabilisation se déboîte. Nous arrivons péniblement à rentrer au campement (en roulant à 20 km/h..).
Après un check complet par un mécano de l’organisation : non seulement la barre de stabilisation est déboitée, mais la barre de torsion avant s’est affaissée, la voiture est posée sur ses roues. 
Et voilà notre 4L et Thibault qui partent dans un garage à 60 km du camp… Nous espérons pouvoir repartir le lendemain.
Jour 4 : Journée off : Nos espoirs sont vains, il faudra la journée pour réparer la voiture. Nous ne pouvons pas prendre le départ aujourd’hui, et serons par conséquent hors classement général. 
Nous passons la journée à explorer les dunes autour du camp, impatients de retrouver notre 4L. C’est seulement autour de 22h que nous pouvons la ramener au camp, soulagés ! 
Jour 5 : Etape Marathon partie 1 : C’est le départ de l’étape mythique du 4L Trophy, 48 heures pour rallier Marrakech avec l’aide de notre roadbook. Pas de bivouac organisé ce soir, nous sommes en autonomie ! C’est parti pour des pistes, encore du sable, des cailloux… Nous traversons des villages, où les enfants nous sourient et nous font signe. 
A la nuit, nous nous arrêtons avec une dizaine d’autres équipages pour monter les tentes et nous nous retrouvons autour d’un feu de camp. 
C’est déjà la dernière nuit de l’aventure, demain nous serons à Marrakech.. Nous sommes soulagés que notre 4L tienne le choc. 
Jour 6 : Etape Marathon partie 2 : Levés avec le soleil, nous démarrons cette dernière journée, il nous reste 30 km de pistes avant de rejoindre la route. 
Après un dernier ensablement, nous arrivons à Tazarine puis nous rejoignons Ouarzazate. Dernier tronçon difficile, le col du Tichka, digne des cols alpins où nous retrouvons la neige. Nous arrivons à Marrakech autour de 17h, soulagés mais déjà un peu nostalgiques.. 
 
Au final nous sommes ravis de cette expérience. Merci à vous de nous avoir permis d’y participer ! 
Ségolène Latour & Thibault Merlet »
IAE FRANCE4L Trophy 2018 : La Team IAE FRANCE nous raconte son périple

Join the conversation