PAROLES DE DIPLÔMÉS

20170712-Anna-Circé-IAE-CAEN-2.jpg

Anna Circé, une diplômée de l’IAE CAEN à la conquête de ses rêves

Diplômée de l’IAE CAEN, le parcours d’Anna Circé, écrivaine, éditrice et chroniqueuse, nous a interpellé. Nous avons donc souhaité l’interviewer.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Anna Circé est mon nom d’auteure, je suis écrivaine et éditrice. Ma personnalité et mon parcours atypique m’ont permis de choisir une destination de vie : celle où tout est possible !

Racontez-nous votre parcours

Après un Bac Littéraire, j’ai entamé des études de Droit puis de Littérature. Je me suis passionnée durant 5 années pour les livres et les messages qu’ils peuvent contenir. Après mon Master, j’ai voulu me professionnaliser et j’ai tenté ma chance à l’IAE de Caen. Le Master Administration des Entreprises (MAE) m’attirait beaucoup et après le test de sélection, j’ai eu la surprise d’être reçue. Le jour de l’entretien, j’ai défendu mon projet de création d’entreprise autour du livre et tout a fonctionné !

Que retirez-vous de votre formation en IAE ?

J’ai vécu une année fabuleuse, mes camarades venaient des quatre coins du globe et j’ai noué de fortes 13amitiés. Ce mélange culturel a permis de donner une dimension enrichissante aux cours et exercices. Je me souviens surtout que nous étions très entourés au quotidien par les enseignants et le personnel administratif, tout allait dans le sens de la réussite des élèves tout en conservant un fort taux d’exigence. Les cours étaient passionnants, et pourtant, difficile pour une littéraire de se plonger dans toutes ces nouvelles matières (finance, comptabilité, gestion de production, marketing, communication, …) Mais à ma grande surprise, avec une attention et du travail, tout était limpide, tout était possible ! J’ai obtenu mon diplôme et j’en garde encore aujourd’hui une grande fierté car pour moi l’IAE est un Institut prestigieux d’où émergent de nombreux talents.

Qu’est-ce qui vous a amené à créer votre entreprise ? Avez-vous bénéficié d’un accompagnement au sein de l’IAE ? 

J’ai créé ma Maison d’édition « Annaïs Editions » en septembre 2016 et par la même occasion j’ai écrit mon premier roman « Des étoiles dans le caniveau », sorti en mars 2017. J’ai choisi de me lancer dans la littérature solidaire, un créneau pas encore réellement exploité et qui correspond à mes aspirations. Concrètement, il y a quelques semaines, j’ai édité un recueil de textes « Surmonter les épreuves », écrit de concert avec 28 autres auteurs et préfacé par le rappeur caennais ORELSAN, tous les bénéfices sont reversés à Giani, 29 ans, paralysé à 95%. En parallèle, mon roman « Des étoiles dans le caniveau » se vend bien et j’ai de nombreux projets en cours. J’ai cette immense chance d’être soutenue par les médias dès qu’un de mes projets émerge et de posséder un solide réseau, construit avec beaucoup de persévérance depuis un an et demi. J’écris actuellement mon deuxième roman, je rédige également un roman pour un couple vivant en Australie et je suis co-auteure pour une biographie avec une influente sur les réseaux sociaux, au parcours également atypique. Aujourd’hui, je reçois de nombreuses propositions et je suis très sollicitée par les médias, je prends mon temps et je sélectionne soigneusement mes collaborations. Je possède également un site de chroniques « Anna Circé » qui comptabilise 3000 visiteurs par jour, ce qui est très encourageant. Je suis restée moi-même et je me suis battue, battue et encore battue ! Je n’ai pas bénéficié d’un accompagnement spécifique par rapport à ma création d’entreprise lors de mon année à l’IAE mais j’ai le soutien de toute l’équipe qui était à mes côtés durant mes études, ce soutien me touche beaucoup et reflète l’esprit IAE. On m’a donné ma chance alors que mon parcours était atypique et complexe. J’en suis extrêmement reconnaissante aujourd’hui.

Enfin, un conseil pour un étudiant ou un futur étudiant ?

A tous les étudiants, je conseille de tenter l’IAE car c’est un formidable tremplin pour l’avenir. Les formations y sont riches et personne n’est laissé sur le bord de la route. Nous sommes poussés à nous entraider, à former un groupe solide et à nous dépasser surtout. Enfin, je dirais qu’il faut croire en ses rêves et tenter sa chance, cela peut sembler banal mais avoir la vie dont on rêve au plus profond de soi, travailler avec passion, faire le choix du bonheur et de l’accomplissement, ça n’a pas de prix…

Contacter Anna CIRCE
Contacter la maison d’édition Annaïs Editions
En savoir plus sur Annaïs Editions

IAE FRANCEAnna Circé, une diplômée de l’IAE CAEN à la conquête de ses rêves

Join the conversation