PAROLES DE DIPLÔMÉS

Image1-3.png

Interview de Cyril GUITTER – Ambassadeur #EspritIAE en Pologne

Rencontre avec Cyril GUITTER, fraîchement diplômé de l’IAE Montpellier, aujourd’hui RH dans une entreprise en Pologne. 

Parlez-nous un peu de vous : 

Je suis HR & HRIS Analyst. J’ai été diplômé d’un master de gestion des Ressources Humaines, spécialité SIRH, en 2014 à l’IAE Montpellier.

J’ai choisi l’IAE Montpellier parce que j’y ai trouvé le seul cursus SIRH proposé en France à cette époque. Ayant déjà obtenu ma licence en ressources humaines, je souhaitais acquérir cette spécialité très recherchée sur le marche par les entreprises.

Pourquoi être parti à l’étranger ? 

J’avais l’intention de partir à l’étranger pour acquérir une expérience internationale. A la fin de mon master, l’entreprise dans laquelle j’étais en contrat d’apprentissage, m’a proposé un poste en Angleterre. Après un peu plus d’un an passé outre-Manche, elle m’a ensuite proposé de travailler en Pologne, à Lodz. J’ai donc choisi de continuer l’aventure et de découvrir un nouveau pays, ce qui est très enrichissant pour moi !

L’international vous a-t-il toujours attiré ? 

Je n’ai jamais vraiment eu l’occasion d’étudier à l’étranger, j’avais donc l’intention d’y travailler pour acquérir cette expérience internationale qui me manquait. Sachant que je n’avais pas encore pu partir auparavant, je savais que ce serait plus compliqué pour moi. Mais lorsque l’occasion s’est présentée, je l’ai saisie.

Que pensez-vous de l’international dans les carrières d’aujourd’hui ?

Je pense qu’il est extrêmement important pour quelqu’un qui souhaite devenir cadre supérieur d’avoir cette expérience à l’étranger. Les entreprises et les équipes sont de plus en plus internationales. Pour être un bon leader, il devient impératif de maîtriser les différences culturelles, d’être flexible et ouvert d’esprit. Tout cela devient évident lorsqu’on est expatrié. On doit faire face à des situations réelles et on se rend compte de la différence des modes de communication, de travail ou du relationnel. Le plus marquant pour moi a été la différence culturelle entre l’Angleterre et la Pologne, plus qu’entre France et Angleterre ou France et Pologne.

Comment faites-vous pour mener des actions d’Ambassadeur #EspritIAE dans votre pays ? 

Travaillant en RH, je communique à propos des IAE principalement avec mes collègues travaillant en recrutement pour leur recommander les profils IAE par rapport à des profils universitaires classiques.

IAE FRANCEInterview de Cyril GUITTER – Ambassadeur #EspritIAE en Pologne

Join the conversation