image

ÉTUDIANTS À LA UNE




1 mois 1 Erasmus – Marguerite de l’IAE Lille en Erasmus à Glasgow



Avec « 1 mois, 1 Erasmus » découvrez des portraits d’étudiants qui se sont envolés pour une destination étrangère dans le cadre de leurs études en IAE. Pour ce mois de novembre, Marguerite Quentel, étudiante en Master 1 Marketing Communication Culture de l’entreprise à l’IAE Lille nous raconte son immersion en Écosse.

IAE FRANCE : Racontez-nous votre parcours en quelques mots

Je m’appelle Marguerite Quentel et je suis étudiante en Master 1 Marketing Communication Culture à l’IAE Lille. Même si mon parcours est loin d’être atypique (BAC ES – DUT Technique de Commercialisation – L3 MICC à l’IAE Lille) et que je n’ai jamais été la première de la classe, je me suis toujours différenciée par mes passions (pour la vidéo notamment) et mon dynamisme à créer des projets. Voyageuse et curieuse, j’ai toujours voulu partir étudier à l’étranger, ce que l’IUT de Vannes m’a permis de faire à Montréal en 2016 dans une université anglophone (Vanier College). Aujourd’hui cela fait 2 mois que je vis et étudie à GCU à Glasgow au Royaume-Uni. Mon prochain objectif ? Trouver un stage en marketing-communication à l’étranger !

IAE FRANCE : Vous êtes actuellement en mobilité à Glasgow, pourquoi avoir choisi L’Ecosse ?

Pour être franche, je n’ai pas vraiment choisi l’Ecosse, c’est plutôt l’Ecosse qui m’a choisie ! Ma formation MCC étant un regroupement de différents domaines d’étude (le commerce, le marketing, la communication, la sociologie etc.), il est difficile de trouver des universités qui peuvent proposer cette même diversité d’enseignement. Aujourd’hui, j’ai des cours avec des étudiants en management, en journalisme ou encore en mode.

IAE FRANCE : pouvez-vous nous décrire vos journées ?

La journée de l’étudiant Erasmus se compose souvent d’un peu de cours à l’université, de moments de convivialité avec ses colocataires, de rencontres (oui oui, tous les jours !) et surtout de découvertes. 5 mois peuvent paraître longs, mais pour profiter de mon expérience, de cette incroyable ville et de ce magnifique pays, j’essaie d’équilibrer mes semaines entre travail personnel, sorties et visites. Cela donne un semestre très chargé mais rempli d’apprentissage et de souvenirs.

IAE FRANCE : 3 mots pour qualifier Glasgow

Glasgow est accueillante, énergique et étudiante. Après un stage de 4 mois à Paris, je fus un peu étonnée de l’accueil et de la gentillesse des écossais qui n’hésitent pas à vous aider et parler avec vous. Troisième plus grande ville du Royaume-Uni, Glasgow est une ville dynamique et vivante où vous trouverez toujours quelque chose d’intéressant à faire, expositions, sorties, concert, shopping, parcs… On ne s’y ennuie pas ! Et enfin last but not least comment parler de Glasgow sans parler de ses 3 grandes universités et ses milliers d’étudiants ? Ici, l’étudiant est roi entre bibliothèques, associations étudiantes, choix illimité de lieux nocturnes pour ses jeudi soirs et remises étudiantes dans la plupart des commerces.

IAE FRANCE : Auriez-vous une anecdote sur votre nouvelle vie à nous faire partager ?

L’autre jour, nous avons décidé d’organiser un dîner international avec mes colocataires : au menu des plats suédois, autrichiens, américains, pakistanais et coréens. Erasmus, c’est découvrir un nouveau pays mais aussi rencontrer des personnes et des cultures du monde entier.

 

IAE FRANCE : Quel est votre endroit préféré à Glasgow et pourquoi ?

J’aime beaucoup le quartier du West End (à une vingtaine de minutes à pied de l’université) qui est le nouveau visage de Glasgow. Loin des grands magasins du centre, ce quartier regorge de bonnes adresses pour chiner, boire un café, un verre et manger. Entouré de deux magnifiques parcs, d’un majestueux musée, d’une université aux airs de Poudlard et traversé par la Clyde, j’adore me promener dans ce quartier le week-end.

 IAE FRANCE : Que vous apporte cette expérience internationale dans votre parcours ?

En plus de tout ce que cette expérience peut m’apporter d’un point de vue personnel (indépendance, ouverture d’esprit, rencontres internationales etc), partir un semestre à l’étranger permet d’améliorer son anglais rapidement (autant à l’écrit qu’à l’oral) mais surtout prouver à nos futurs employeurs (stage, alternance, job) que l’on est entreprenant, un peu aventureux, que l’on n’a pas peur de l’inconnu et qu’on est capable de s’adapter à n’importe quelle situation. Dans ma formation en marketing et communication plus particulièrement, cette expérience me permet de me rendre compte des différences inter-culturelles, notre perception des choses, notre consommation, notre relation aux autres etc.

 IAE FRANCE : Quels conseils donneriez-vous aux étudiants rêvant d’une expérience à l’étranger ?

C’est facile à dire mais plus compliqué à faire. En effet, beaucoup d’étudiants aimeraient partir à l’étranger mais n’osent pas forcement franchir le pas. Alors si tu as lu cet article jusqu’ici et que j’ai pu t’apporter des motivations supplémentaires, va t’informer, pose des questions, ne lâche pas au bout d’une réunion d’information et de deux papiers remplis et lance-toi ! Il y aura des millions de problèmes et de bouleversements mais ça vaut le coup, non ?

 IAE FRANCE : Quels sont vos projets futurs ? Vos futures destinations ?

Pour l’année 2019 j’aimerais m’appuyer sur mes récents progrès en anglais pour réussir à effectuer mon stage au sein d’une entreprise internationale, basée en Europe de préférence. Dans un futur plus lointain j’ai l’ambition de passer quelques temps en Allemagne pour devenir plus à l’aise avec ma troisième langue vivante et pourquoi pas y travailler. Mais cette année 2018 me réserve encore de nombreuses surprises : Londres, Dublin, Belfast, Édimbourg…

 IAE FRANCE : Avez-vous des choses à ajouter ? 

Chaque expérience Erasmus est différente, c’est ce que tu en fais qui la rendra particulière. En fonction de ta personnalité, de tes objectifs personnels et de tes priorités tu peux créer ta propre expérience.

 


Actus associées

Mom to be : 3 étudiantes entrepreneuses d’IAE différents collaborent

7 décembre 2018

Marie-Lou Lerouge, Léonie Crinier et Camille Rundstadler sont toutes les trois étudiantes à l’IAE de Tours et de Nantes et ont collaboré ensemble afin de créer l’application « Mom To Be » avec...

En savoir plus

La Junior-Création Gustave Efficio

23 novembre 2018

Les projets associatifs étudiants sont répandus dans les IAE. En effet, ils représentent un très bon moyen d’apprendre et d’endosser des responsabilités importantes. Ces projets sont une excellente plus-value pour...

En savoir plus

Voir tout