image

ÉTUDIANTS À LA UNE




1 mois 1 Erasmus – Léo de l’IAE Dijon à Lillehammer



Avec « 1 mois, 1 Erasmus » découvrez des portraits d’étudiants qui se sont envolés pour une destination étrangère dans le cadre de leurs études en IAE. Pour ce mois de février, Léo Poncet, étudiant en Master Gestion des Ressources Humaines à l‘IAE Dijon nous raconte son aventure en Norvège.

IAE FRANCE : Présentez-vous et racontez-nous votre parcours en quelques mots 

Etudiant en Master Gestion des Ressources Humaines à l’IAE Dijon, je suis actuellement en année internationale entre le Master 1 et le Master 2. Durant le premier semestre de césure, je suis donc parti en échange universitaire en Norvège, à Lillehammer. Cette année internationale se terminera par un stage de 6 mois, stage que j’effectue actuellement au sein de l’entreprise Dassault Systèmes, au siège mondial à Velizy Villacoublay. J’occupe au sein de ce groupe le rôle de People Organization Partner. Je suis passionné de football, de lecture et de politique. Désormais je pratique le football pour le plaisir, et j’ai été éducateur sportif d’une équipe de jeunes footballeurs âgés de 7 à 9 ans. J’ai l’ambition de transmettre ce que j’apprends et ce que je vis.

 IAE FRANCE : Pourquoi avoir choisi la Norvège?

La Norvège est un pays qui a en général une bonne réputation, notamment pour son climat social. D’un point de vue économique et social, le pays jouit d’une image équilibrée, la Norvège a la réputation d’un pays qui vit bien, sans tension interne ni conflit externe. C’est à vrai dire ce que je recherchais. Évidemment, les paysages fantastiques et le climat préservé m’ont encore plus donné envie d’aller effectuer mon Erasmus là-bas.

 IAE FRANCE : Comment se sont déroulés vos cours en Norvège ? Quelles sont les différences importantes par rapport à vos cours en IAE ?

Mes cours étaient organisés en classe avec une dizaine d’étudiants. J’avais quatre matières différentes : contrôle de gestion, gestion des ressources humaines, innovation, et finance. Ces matières s’inscrivaient dans le Master Business Administration. Le rythme est assez différent de celui qu’on peut trouver en IAE en général, car une majeure partie de la semaine est consacrée au travail personnel avec notamment beaucoup de lectures obligatoires et facultatives. L’évaluation ne portait pas uniquement sur le cours enseigné par le professeur, mais aussi sur des lectures additionnelles. Cette différence fait que l’élève, je trouve, est incité à enrichir ses connaissances par le biais de plusieurs points de vue d’auteurs, de cas pratiques, et pas seulement le point de vue d’un professeur. De plus, je trouve que les projets de groupe étaient encore plus présents qu’en IAE. Cependant, il y a eu très peu de présentations orales et moins d’interaction alors que le nombre d’élèves par promotion de Master est assez réduit.

IAE FRANCE : En quoi ce semestre en Norvège s’intègre à votre cursus à l’IAE Dijon ?

Il s’agit d’une année de césure après avoir validé mon Master 1 Gestion des Ressources Humaines à l’IAE Dijon. J’ai en fait choisi de réaliser une année internationale composée d’un semestre à l’étranger suivi d’un stage long. L’année prochaine, je serai donc en Master 2 Gestion des Ressources Humaines, cette année s’effectuera en apprentissage.

IAE FRANCE : Avez-vous constaté des différences de culture par rapport à la France ?
Quelle caractéristique propre à la Norvège vous plaît le plus ?

J’ai effectivement constaté plusieurs différences de culture, même si les deux pays sont deux pays d’Europe.
J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de respect, entre les Hommes d’une part, et entre l’Homme et son environnement d’autre part. Pour preuve, la Norvège est un pays avancé en termes d’environnement durable et d’énergies renouvelables (avec énormément de voitures électriques !). J’ai également ressenti un sentiment de paix, même lorsque je me baladais dans la capitale. Il règne dans le pays une atmosphère calme et paisible, sans jugement ni exclusion. Le peuple norvégien est accueillant mais néanmoins attaché à ses valeurs et son Histoire. La différence notable avec la France est qu’on ne ressent nulle part de l’arrogance, de l’irrespect, ou même de la jalousie.

IAE FRANCE : Quelles activités ou sorties avez-vous faites depuis votre arrivée ? Avez-vous voyagé à travers la Norvège ?

Je suis allé d’abord quelques fois à Oslo, la capitale, la ville la plus grande du pays mais d’une taille assez dérisoire si on la compare aux autres capitales européennes (seulement 600 000 habitants). Oslo est en fait une capitale paisible où il fait bon vivre, avec à la fois la mer et des quartiers animés. J’ai pu découvrir la nature sauvage de la Norvège avec un voyage à Bergen et ses fjords de l’Ouest, partie du pays qui regorge de paysages à couper le souffle. D’autres escales ont également été magnifiques : Kristiansund et l’île de Grip, les parcs nationaux de Rondane, Bessegen et Hardengervidda, le glacier de Finse, Geilo, les formidables cascades de Vøringfossen. Je suis enfin allé à 1600 kilomètres de Lillehammer, et pourtant en Norvège toujours, dans le Grand Nord, à Tromsø précisément. J’ai eu la chance de nourrir des rennes, de découvrir la culture sami. Les Samis sont en fait une communauté autochtone qu’on retrouve en Laponie, dans le nord du pays. C’est d’ailleurs avec eux que j’ai pu goûter de la viande de renne.

IAE FRANCE : Quels sont vos projets futurs ? Vos futures destinations ?

Ayant connu cette expérience internationale, je souhaite en vivre de nouvelles. Je souhaite effectuer un VIE (Volontariat International en Entreprise) après l’obtention de mon diplôme, où le volontaire travaille pour une entreprise française, sur un site étranger. J’aimerais beaucoup tenter l’expérience en Afrique du Sud ! Personnellement, j’aimerais maintenant apprendre de nouvelles langues telles que le norvégien, l’arabe et l’espagnol. Et bien sûr, commencer à découvrir le monde, qui nous offre tant de beaux paysages et cultures. Les destinations que j’ai en ce moment en tête sont donc l’Afrique du Sud, le Moyen-Orient, la Russie, la Grèce, et revenir en Europe du Nord pour mener une aventure dans le Grand Nord. A plus long terme, je souhaiterais me diriger vers un parcours lié aux Droits de l’Homme, à la justice sociale et la paix, éventuellement par le biais des Nations Unies. Je souhaite en tout cas m’orienter vers une vie professionnelle publique à l’international.

IAE FRANCE : Avez-vous des choses à ajouter ? N’hésitez pas.

Erasmus a été une expérience fantastique, notamment le fait de découvrir des cultures et des langages différents. Je recommande à chacun de pouvoir vivre cette expérience. Vivre à l’étranger rend indépendant, autonome, apporte une ouverture d’esprit incroyable et une forte curiosité. Cette expérience nous ouvre en fait le champ des possibles, tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel. Outre le fait qu’on améliore considérablement notre niveau en anglais, c’est une expérience humaine incroyable, qui nous fait grandir.

 


Actus associées

1 mois 1 Erasmus – Nada de l’IAE Valenciennes en...

20 mars 2019

Avec « 1 mois, 1 Erasmus » découvrez des portraits d’étudiants qui se sont envolés pour une destination étrangère dans le cadre de leurs études en IAE. Pour ce mois de mars,...

En savoir plus

Journée Révèl’Assos à l’IGR-IAE Rennes

16 mars 2019

Révèl’Assos c’est une journée créée à l’IGR-IAE Rennes et entièrement consacrée aux associations étudiantes pour mettre en lumière tous les projets associatifs qu’ils mènent tout au long de l’année. IGR Pro,...

En savoir plus

Voir tout