image

Formation


Le contenu du Master Intelligence économique a été articulé sur le

Master 2 Intelligence Economique (IE) par apprentissage


Gestion – Management

Présentation de la formation

Le contenu du Master Intelligence économique a été articulé sur le « Référentiel de formation en intelligence économique » élaboré par Alain Juillet. Au début des années 2000, Alain JUILLET est nommé « Haut responsable chargé de l’Intelligence Économique auprès du Premier Ministre ». Cette mission nouvelle a appelé une mobilisation de tous les acteurs concernés afin de donner à nos entreprises les moyens exigés par la compétition internationale. C’est pourquoi le Master 2 IE prépare aux principaux métiers de l’Intelligence Économique par une approche interdisciplinaire et inter-universitaire.

Construit autour de 6 unités d’enseignements, le Master 2 IE est une formation largement tournée vers l’entreprise, qui s’ouvre aux interventions de praticiens et de chefs d’entreprise. Une importance toute particulière est accordée à cette expertise de professionnels et aux témoignages « de terrain ».

Ce master fait largement appel :

  • à la gestion d’entreprise et l’économie (stratégie, finance, marketing…)
  • aux sciences juridiques (droit de l’information, droit des sociétés, propriété industrielle…)
  • à la communication (gestion de l’influence, communication de crise…)
  • à la psychologie sociale
  • à l’informatique (construction de veille internet, sécurité des systèmes…).

 

Lieu(x) :
Bordeaux

Format(s) :
Alternance

Langue(s) :
Français

Mobilité internationale :
Non applicable

Conditions d'admission :
Dossier de candidature, Entretien

Profil

  • Diplômes et équivalents : Titulaires d’un Master 1ère année ou diplôme de niveau équivalent, soit 240 crédits ECTS validés.
  • Parcours-types antérieurs : Etre titulaire d’une 1ère année de Master juridique, littéraire, économique, scientifique, en communication, langues, psychologie, sociologie, diplômes d’ingénieurs, de pharmacie, médecine, de sciences politiques.
  • Tout autre parcours jugé pertinent par le jury.
  • Avoir moins de 30 ans à la date de signature du contrat d’apprentissage.
  • Trouver une entreprise qui accepte de conclure un contrat d’apprentissage dont la durée normale est au moins égale à celle du cycle de formation qui fait l’objet du contrat (art L115-2 du Code du Travail) :
    – S’engager à travailler pour l’employeur pendant la durée du contrat, à suivre avec une totale assiduité la formation en entreprise et en cours, en respectant les règles du Droit du Travail et le règlement intérieur de l’établissement de formation.
    – S’engager en outre à être en règle avec la législation française.

Professionnalisation

    • 35h/ semaine
    • Statut salarié soumis au Code du Travail et à sa réglementation

La législation permet de signer un contrat de travail dans un délai légal de trois mois avant ou après le début du cycle de formation (art. L117.13 du Code du Travail). La durée du contrat peut donc se situer entre 9 et 15 mois et commencer avant la rentrée.