Coin presse

Logo-AEF.jpg

10.2013 – AEF : Le réseau des IAE veut lutter contre « le désamour de l’université pour les sciences de gestion et le management »

AEF « Il est important d’avoir un acteur public dans le domaine des sciences de gestion et du management », estime Jérôme Rive, directeur de l’IAE de Lyon et président du Réseau des IAE, à l’occasion de la présentation d’une étude sur l’image des IAE, le 17 octobre 2013.
« 20 % des étudiants du supérieur suivent des études en gestion. Ce chiffre est à mettre en regard du nombre d’enseignants-chercheurs dans la discipline (4 000) : il y a peut-être des choix d’affectation différents à faire de la part de l’État », glisse-t-il. Isabelle Barth, directrice de l’EM Strasbourg, renchérit : « L’université est en désamour avec les sciences de gestion et le management. Elle doit apprendre à aimer cette discipline, qui attire beaucoup d’étudiants. C’est un challenge du réseau que de porter cette composante publique de la gestion. » Les 32 IAE du réseau accueillent 45 000 étudiants à eux seuls, soulignent-ils aussi.
« En 5 ans, les IAE ont doublé leur offre de formation et augmenté de 33 % leur effectif (1) », indique Jérôme Rive, président du Réseau des IAE, qui regroupe 32 IAE en France. « Depuis 2009, le nombre de candidats au SIM (Score IAE-Message, le test d’entrée dans les IAE en L3, M1 et M2), a aussi augmenté de 43 %. » Le taux de sélection moyen s’établit à 28 %. Jérôme Rive insiste par ailleurs sur la « caractéristique reconnue des IAE », à savoir l’insertion professionnelle de leurs diplômés : « Malgré la période complexe que nous traversons, 83 % des diplômés sont insérés au bout de 6 mois, et 56 % le sont à l’issue de leur stage ou de leur alternance. »
Pour lire la suite, procurez-vous la dépêche n°189209 de l’AEF, publiée mercredi 23 octobre 2013

IAE FRANCE10.2013 – AEF : Le réseau des IAE veut lutter contre « le désamour de l’université pour les sciences de gestion et le management »

Join the conversation